38ème session du Conseil des Droits de l’Homme

Le mot de l’Institut  à l’occasion de la Journée Mondiale de l’Environnement
20/06/2018
Mot de l’Institut à l’occasion de la Journée mondiale de la lutte contre le travail des enfant
20/06/2018

Les travaux de la 38ème session du Conseil des Droits de l’Homme qui ont démarré aujourd’hui  à Genève se poursuivront  jusqu’au 6 juillet 2018.

Plusieurs points figurent  à l’ordre du jour de cette session:

1.     Les questions organisationnelles et de procédurières

2.     Le Rapport Annuel du Haut Commissaire des Nations Unies aux Droits de l’Homme et les Rapports du Haut Commissariat  et du Secrétaire général.

3.     Consolidation et protection de tous les droits de l’homme, civils, politiques, économiques, sociaux et culturels, y compris le droit au développement.

4.     situations de droits de l’homme nécessitant l’attention du Conseil

5.     Organismes et mécanismes des droits de l’homme

6.     Revue internationale exhaustive

7.     Situation des droits de l’homme en Palestine et dans les territoires arabes occupés

8.     Suivi et mise en œuvre des travaux du programme de Vienne

9.     Racisme, discrimination raciale, xénophobie et formes connexes d’intolérance, suivi et mise en œuvre de la Déclaration et du Programme d’Action de Durban

10.                       Assistance technique et renforcement des capacités.

 Rapports:

Le Conseil examinera les rapports de rapporteurs spéciaux sur les sujets suivants:

Le droit de chaque personne  de jouir du meilleur état de santé physique et mentale possible.

Le droit à l’éducation

L’extrême pauvreté et les droits de l’homme

L’indépendance des juges et des avocats

L’exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires

La liberté d’opinion et d’expression

Les droits de l’homme pour les migrants

La protection contre la violence et la discrimination fondées sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre

Les droits de l’homme des immigrés

La violence contre les femmes

Le trafic de personnes, en particulier de femmes et d’enfants

L’élimination de la discrimination à l’encontre des personnes touchées par la lèpre et les membres de leur famille

Le Conseil demandera également au Haut Commissaire aux Droits de l’Homme d’établir un rapport présentant les contributions du cadre du droit à la santé, à la mise en œuvre et à la réalisation efficaces des objectifs de développement durable liés à la santé, et l’identification des meilleures pratiques, défis et obstacles.

Dans le cadre du quatrième point à l’ordre du jour: la situation des droits de l’homme qui requièrent l’attention du Conseil, il sera question de discutions  sur la situation des droits de en République arabe syrienne,  la situation des droits de l’homme en Erythrée, la situation des droits de l’homme au Belarus, la situation des droits de l’homme au Burundi, la situation des droits de l’homme au Myanmar.

 Concernant les organes et mécanismes des droits de l’homme,

le Conseil sera saisi du rapport du Groupe de travail sur la sixième session du Forum sur les entreprises et les droits de l’homme, tenu du 27 au 29 octobre 2017.

Le Conseil examinera également l’étude du Haut Commissariat sur les moyens de promouvoir et de stimuler les synergies entre les parlements, les travaux du Conseil et le mécanisme d’examen périodique universel.

Le Conseil adoptera également, au titre du point 6 à l’ordre du jour, les résultats définitifs des rapports de certains États au titre du mécanisme d’examen périodique universel, y compris les Émirats Arabes Unis et Israël.

Au cours de la session, le Groupe consultatif du Conseil des droits de l’homme proposera au Président du Conseil une liste de candidats pour les mandats suivants:

o Rapporteur spécial sur les obligations en matière de droits de l’homme liées à la jouissance d’un environnement sûr, propre, sain et durable.

o Rapporteur spécial sur la situation des droits de l’homme en République Islamique d’Iran

o Deux membres du Groupe de travail sur la question des droits de l’homme et des sociétés transnationales et autres entreprises.

Ils seront recrutés auprès du groupe des pays africains et du groupe des États d’Europe orientale.

Un membre du Groupe de travail sur l’utilisation de mercenaires comme moyen de violer les droits de l’homme et de faire obstacle à l’exercice du droit des peuples à l’autodétermination. Il sera nommé par le Groupe des États d’Europe occidentale et autres États.

 

Débats

Trois tables rondes seront organisées au cours du déroulement de la session sur les trois thèmes suivants:

(1) Droits humains des femmes

(2) Droits de l’homme des personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays (accessibles aux personnes handicapées)

(3) les droits de l’homme et les objectifs du développement durable

 Activités parallèles

Sur les activités parallèles de la 38ème session menées par des organisations de la société civile, 189 activités seront organisées, dont 32 liées à la région Moyen orient et à Afrique du nord, détaillées comme suit:

(11) activités  autour de la situation des droits de l’homme dans les territoires palestiniens occupés, (5) La situation des droits de l’homme au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, (4) La situation des droits de l’homme en Egypte, (2) la situation des droits de l’homme aux EAU, (2) la situation des droits de l’homme au Bahreïn, (2) la situation des droits de l’homme au Yemen, (1) la situation des droits de l’homme au Soudan, (1) la situation des droits de l’homme en Syrie, (1) la situation des droits de l’homme dans la région du Golfe, (1) la situation des droits de l’homme au Liban, (1) Situation des droits de l’homme en Tunisie, (1) Situation des droits de l’homme en Arabie Saoudite.

 Le Conseil des droits de l’homme comprend 47 pays, dont six pays arabes : Émirats Arabes Unis, Tunisie, Iraq, Qatar, Égypte et Arabie Saoudite.